Pre Loader

BIM management

La mission de BIM Management, sur un projet, consiste en la mise en place des processus d’organisation BIM pour la création d’une maquette numérique unique selon les objectifs du client mais aussi des intervenants sur le projet. Elle comprend donc l’intégration des objets émis par les différents contributeurs BIM sur une maquette numérique unique et la gestion de leurs interfaces afin de garantir la cohérence globale de la maquette.

Pour réaliser cet objectif, nous avons établi une méthodologie de travail qui détaille l’ensemble des tâches intégrées dans le BIM Management. Elle se découpe en 3 étapes décrites ci-après.

Tous les éléments et étapes décrits ici sont consignés dans la Convention BIM du projet.

1. Définition de l’environnement BIM

L’environnement BIM du projet doit être défini en amont du projet afin de garantir l’obtention des résultats définis et doit correspondre à un temps de concertation où les valeurs ajoutées souhaitées du BIM et son utilisation finale sont définies.

L’environnement BIM est composé par :

  • Les logiciels BIM utilisés par les différents acteurs en fonction des métiers et valeurs ajoutées recherchées, des processus d’échanges collaboratifs et de validation.
  • La plateforme d’échange BIM et les outils d’armoire à plan dématérialisé
  • L’infrastructure SI : serveur, débit, puissance des ordinateurs, lieu et espace de stockage, etc.
  • Les attentes de production de chaque contributeur BIM ainsi que les modalités de formation éventuelles de ces derniers
  • Les processus de sensibilisation au sein des équipes clients / acteurs externes
  • La gestion des problèmes d’interopérabilité entre logiciels qui sont systématiques, récurrents et spécifiques à chaque environnement

2. Coordination de la production BIM

Une fois l’environnement BIM déterminé, le BIM Management se focalise sur la gestion des objets BIM produits par les contributeurs. Cette étape s’appuie, entre autres, sur une répartition claire des rôles et responsabilités de chaque contributeur. Une attention particulière est portée sur la communication de ces aspects auprès des acteurs concernés ainsi que leur transcription juridique afin de limiter les risques lors du déroulement de projet.

La coordination des productions de chaque acteur repose sur une partie “management” classique : animation de réunions, gestion des échanges et suivi d’un planning de livraison validé auparavant par l’ensemble des acteurs. Nos retours d’expérience ont permis d’établir des modèles de planning par type d’ouvrage et de niveau de détail BIM souhaité, avec des chemins critiques optimisés ainsi que les provisions nécessaires pour des temps d’échange et d’interface lors de l’analyse des objets BIM communiqués.

3. Harmonisation de la maquette BIM

Cette dernière étape du BIM Management concerne le contrôle des objets/modèles BIM émis par les contributeurs. Elle consiste à vérifier les formes et attributs de ces objets, leurs niveaux de détail ainsi que l’établissement des liaisons entre eux et la vérification de la cohérence de l’ensemble en regard des objectifs établis en début d’opération.

Pour ce faire, nous nous appuyons sur un contrôle systématique de chaque objet / modèle BIM reçu. Lorsqu’un conflit ou une problématique est détecté (manque d’information, incohérence des paramétrages, LOD insuffisants, bugs éventuels), il est consigné dans un rapport qui est envoyé à l’émetteur de l’objet pour correction. Toutes ces problématiques font l’objet d’un suivi afin de s’assurer l’obtention d’une maquette finale fiable.

Afin de garantir la maitrise du planning, des temps d’échange et de concertation sont prévus, en parallèle de l’avancement des productions, pour la résolution progressive de chacun des conflits détectés. Cette étape n’intègre ni l’analyse technique des conflits détectés ni la proposition de solution, volontairement séparée et intégrée dans l’expertise “Synthèse BIM”.

Une fois les objets / modèles BIM validés, ils sont assimilés à une maquette globale qu’il faut gérer, animer et paramétrer au fur-et-à-mesure du projet.

Il est courant qu’on attribue à une maquette BIM des modes de fonctionnement variés pendant les phases de projet, impliquant ainsi une transformation des données et paramétrage de cette dernière. Pendant ces phases de transition, par retour d’expérience, il est recommandé que seule l’équipe en charge du BIM Management procède aux modifications de paramétrage afin de gagner en temps et en cohérence globale.

Contactez-nous